Portrait de Wols

Wols

« En regardant, il ne faut pas s’obstiner à ce que l’on pourrait faire de ce que l’on voit. Il faut voir ce qui est. » (Wols)

Alfred Otto Wolfgang Schulze, plus connu à partir de 1937 sous son nom d’artiste WOLS (acronyme résultant de l’abréviation de son nom dans un télégramme), a quitté l’Allemagne en 1932 pour s’immerger à l’âge de 19 ans dans le bouillonnement artistique parisien. Au contact des grands artistes et poètes du Paris des années 1930, cet autodidacte a choisi la photographie comme média pour se lancer dans une carrière artistique. Sous l’influence du surréalisme, il a réalisé ses premiers dessins et aquarelles, qui contiennent en germes sa quête éperdue de nouveaux univers picturaux et processus créatifs. Au fil des années, le langage pictural de Wols est devenu toujours plus abstrait.

En 1946, il s’est tourné vers la peinture à l’huile sur les conseils du marchand d’art René Drouin, qui a présenté 40 de ses tableaux dans sa galerie, le révélant ainsi à un public relativement large. C’est dans les textures de surface modelées en relief que son langage pictural hors du commun est à son zénith. Ces œuvres doivent leur singularité à la superposition de couches de peintures et au grattage de la couche superficielle. Les tableaux de Wols préfigurent à certains égards l’art informel, notamment le Tachisme, qui a dominé la scène artistique européenne dans les années 1950 et au-delà.

Né en 1913 à Berlin, Wols est décédé en 1951 des suites d’une intoxication alimentaire. Il repose au cimetière du Père Lachaise. Dans le sillage de la participation de Wols à titre posthume aux trois premières documentas (1955, 1959 et 1964) et à la Biennale de Venise en 1958, ses œuvres ont fait l’objet de nombreuses expositions personnelles dans des institutions prestigieuse. À l’occasion de son 100e anniversaire, la Menil Collection à Houston et la Kunsthalle Bremen ont rendu hommage à l’œuvre important de Wols en présentant une vaste rétrospective.


Ressources

Images et portraits

Wols - L'expressionniste abstrait

Wols - Artnet

"Le Voile de Véronique" (1946-47), de Wols - FranceCulture

Wols - Centre Pompidou

Wols, Exposition Centre Pompidou - vidéo

Wols, Histoires naturelles, Centre Pompidou - vidéo

Wols - Catalogue de l'exposition au Centre Pompidou


Expositions :


Voir aussi, de Jean Paulhan :


Textes parus dans la NRF

Les textes qui suivent, publiés dans La Nouvelle Revue Française, sont regroupés en quatre grands ensembles, les textes de Wols, les notes et chroniques de l'auteur, les textes sur l'auteur et enfin, s'ils existent, les textes traduits par l'auteur.


Textes sur Wols

Ces textes peuvent être des études thématiques sur l'auteur, des correspondances, des notes de lecture d'ouvrages de l'auteur ou sur l'auteur, ou des entretiens menés par lui.

  1. Rétrospective Wols (Galerie Europe), par Jean Revol, 1960-02-01, Notes : les arts
  2. Wols à bâtons rompus, par Ione Robinson, 1960-02-01, Les revues, les journaux

Répartition temporelle des textes parus dans la NRf (1908—1968)

On trouvera représenté ici la répartition des textes dans le temps, réunis dans les quatre catégories précédemment définies : Textes, Notes, Traductions, Textes sur la personne.


Textes parus dans les Cahiers de la Pléiade

Les textes qui suivent, publiés dans les Cahiers de la Pléiade, sont regroupés en trois ensembles, les textes de Wols, les textes traduits par l'auteur et les textes dont il est le sujet.


Textes sur Wols

Ces textes peuvent être des études thématiques sur l'auteur, des correspondances, des notes de lecture d'ouvrages de l'auteur ou sur l'auteur, ou d'ouvrages traduits par lui.

  1. Wols, Entretien sur l’Autorité, l’imprimerie des Arts, par René de Solier, automne 1951-printemps 1952 [204 p.]