Portrait de Joë Bousquet

Quelques lettres à Joë Bousquet

Jean PaulhanAndré BretonJoë BousquetJean FautrierMax Ernst

Les extraits de lettres qui suivent ont été publiés dans le catalogue de l'exposition Jean Paulhan à travers ses peintres organisée par André Berne-Joffroy

Lettre
datée : lundi, probablement 27 mars 1939
Touchant Breton

Breton a cru, trop vite peut-être, qu'il suffisait de savoir (qu'il y avait) ce point de l'esprit d'où la vie et la mort, le réel et l'imaginaire cessent d'être perçus comme contradictoires. Bien, mais si ce point de l'esprit était inconscient ? Br., pourtant si habitué à mettre l'inconscient à toutes les sauces, ne se pose même pas la question : c'est qu'il n'est pas pour lui d'inconscient par nature (qui ne supporterait pas d'être fait conscient) mais seulement par accident. Il ne voit guère dans l'inconscient qu'une sorte de candidat à la conscience. Et sa "crise de conscience" n'est guère que la réception de ce candidat.
...À propos du Montaigne de Chantilly (que T. m'avait recommandé) je dirai qu'à défaut de tenir le nez et le front, les cheveux et les dents pour aussi indifférents que d'autres végétaux ou pierres, le plus sage (pour reformer du moins en nous une attitude exacte) serait encore de les regarder comme des déchets, tout prêts de rejoindre la robe rouge et les coquilles. (M. a son costume de maire de Bordeaux), et comme ce dont M. se débarrassait. Le portrait aide un peu trop à ce point de vue, où M. a une face couarde, fausse et parfaitement cruelle...

*
*   *

Billet
datée : vendredi - 1er avril 1939
Touchant Klee

...Klee m'est plus précieux chaque jour. Je songe assez souvent à la chambre inconnue. Si vous désirez un Léger, je vous enverrai le mien bien volontiers.
(suite à ma lettre d'hier) car il y a aussi ce qu'il faut éviter de trop savoir... de savoir trop précisément (si justement une certaine obscurité en fait partie)...

*
*   *

Carte
datée : 15 juillet 1942
Touchant Fautrier, Picasso

...J'ai revu Fautrier, de plus en plus donné à une peinture abstraite, jouant seulement avec de la couleur comme Picasso avec des lignes. Cela donne quelques admirables réussites et (il me semble) beaucoup de fatras...

*
*   *

Lettre
datée : mercredi, 19 mai 1943
Touchant Max Ernst

Si tu me laisses acheter un des Max Ernst, j'en serais heureux. N'hésite pas à me donner le plus joli, si c'est celui que tu ne préfères pas. Je n'aime rien tant d'Ernst que tes papillons. Je voudrais avoir un jour d'Ernst une grande toile et une petite gouache. La forêt, une forêt qui m'enchanterait...
...
...Ernst n'est pas celui qu'il pense être. Je le crois un petit maître, fait comme tous les gens cruels (et il l'est) pour le mièvre et le subtil...