Couverture de Commerce

Commerce

Marguerite Caetani, princesse de Bassiano, fonde Commerce en 1924, en s’entourant d’un aréopage d’exception d’écrivains qui se fréquentent tous depuis longtemps. La revue, qui connaît huit années éclatantes de publication et vingt-neuf numéros, jusqu’en 1932, est née dans le milieu NRF et rue de l’Odéon. Les trois directeurs « officiels » sont en effet Paul Valéry, Valery Larbaud et Léon-Paul Fargue, considérés comme des auteurs NRF, tandis qu’ Adrienne Monnier est désignée gérante.

Sont présents également deux hommes souvent tenus pour les directeurs « occultes », Alexis Leger, Saint-John Perse de son nom de plume, et Jean Paulhan, qui travaille à La NRF depuis 1920, mais n’en est pas encore l’incarnation. On leur accorde souvent un rôle plus grand qu’aux directeurs attitrés. Les rumeurs de concurrence entre Commerce et La NRF se font entendre dès la fondation. La proximité des noms aux sommaires des deux revues est certes troublante, et l’attitude de Jean Paulhan est parfois ambiguë. Mais il s’agit plutôt d’un partage concerté des tâches : Commerce est une revue plus luxueuse à tous points de vue, par la forme de ses cahiers qui oriente davantage vers le livre pérenne, par son prix près de quatre fois plus élevé ; et sa périodicité trimestrielle révèle une profonde indifférence à l’égard de toute « actualité » littéraire, au contraire de La NRF. Plus qu’une rivale, Commerce apparaît comme le versant intime, poétique et élitiste de La NRF.

Jean Paulhan, qui craint parfois que La NRF ne soit « un peu trop célèbre », cultive avec Commerce le rêve d’une revue « secrète », rêve partagé par les autres écrivains de Commerce qui veulent une revue à plus petit tirage, une revue consacrée uniquement à l’excellence, s’adressant à des lecteurs exigeants. L’orientation intimiste et élitiste ainsi que la générosité d’un mécène totalement désintéressé leur permet de rendre concrète une revue entièrement investie dans l’expression de la pure littérature.

Commerce, avant Mesures, est souvent prise pour l’une des revues de Jean Paulhan, en marge de l’aventure officielle de La NRF. Jean Paulhan est-il l’« éminence grise » de Commerce, son directeur occulte ? C’est ce qu’on lit souvent. Ce n’est pas tout à fait exact, même si son rôle pour Commerce est fondamental. Mais pourquoi sa participation à Commerce a-t-elle été aussi active, et que révèle-t-elle de sa conception de la littérature ? Je voudrais tout d’abord faire la lumière sur le rôle de conseiller de Paulhan pour Commerce, et discerner autant que possible la réalité du mythe. J’aborderai ensuite un autre aspect de la relation de Paulhan à Commerce, peut-être moins connu, mais essentiel, celui de Paulhan contributeur, écrivain...

(Ève Rabaté, Université Paris-Sorbonne)
En savoir plus

La revue Commerce aux Éditions Garnier

La revue Commerce. L’esprit « classique moderne » (1924-1932)

Jean Paulhan et la revue Commerce (1924-1932) - Ève Rabaté

La revue Commerce est consultable sur Gallica.


— 1924 —

Commerce, n° I, été 1924 [158 p.]

Paul Valéry, Lettre (p. 7-26),
Léon-Paul Fargue, Épaisseurs (p. 29-59),
Valery Larbaud, Ce vice impuni, la lecture (p. 63-102),
Saint-John Perse, Amitié du prince (p. 105-119),
Valery Larbaud, Présentation (p. 123-124),
James Joyce, Ulysse-fragments (p. 125-158).
Trad. : Valery Larbaud et Auguste Morel (J. Joyce).

Commerce, n° II, automne 1924 [188 p.]

Emilie Teste, Lettre (p. 7-30),
Léon-Paul Fargue, Suite familière (p. 33-55),
Valery Larbaud, Lettre à deux amis (p. 59-88),
Louis Aragon, Une vague de rêve (p. 91-122),
Michel Iehl, Willerholz. Féerie dramatique en 3 tableaux (Premier tableau) (p. 127-159),
Jean Paulhan, Luce, l’enfant négligée (p. 161-164),
Rainer Maria Rilke, Poèmes (p. 164-165),
Valery Larbaud, Préface (p. 173-180),
Robert Herrick, Poèmes (p. 183-188).
Trad. : Auguste Morel (R. Herrick).

Commerce, n° III, hiver 1924 [258 p.]

Saint-John Perse, Chanson (p. 7),
Thomas Stearns Eliot, Poème (p. 10-11),
Max Jacob, Poèmes (p. 15-23),
André Breton, Introduction au discours sur le peu de réalité (p. 27-57),
Roger Vitrac, Insomnie (p. 61-68),
Jean-Baptiste Tavernier, Épître au Roi, d’un commerçant français, suivie de fragments de ses relations de voyage (p. 71-136),
n.s. [Bernard Groethuysen], Présentation de Tavernier (p. 137-142),
Georg Büchner, Léonce et Léna (p. 145-223),
Léon-Paul Fargue, Nuées (p. 227-231),
Valery Larbaud, Lettre d’Italie (p. 235-285).
Trad. : Louis Aragon [avec D. Levé] (G. Büchner), Denise Levé [avec Louis Aragon] (G. Büchner), Saint-John Perse (T.S. Eliot).

— 1925 —

Commerce, n° IV, printemps 1925 [188 p.]

Paul Claudel, Le vieillard sur le mont Omi (p. 7),
Francis Jammes, Trois extraits de "Ma France poétique" (p. 9-14),
Giuseppe Ungaretti, Apunti per una poesia (p. 17-29),
Marcel Jouhandeau, Ermeline et les quatre vieillards (p. 33-74),
John-Antoine Nau, Au mouillage (p. 77-92),
Paul Valéry, Préface pour une nouvelle traduction de la soirée avec M. Teste (p. 95-102),
Léon-Paul Fargue, Poème (p. 105-109),
Sir Thomas Wyat, Poèmes (p. 113-126),
Valery Larbaud, Sir Thomas Wyat (p. 129-145),
Bernard Groethuysen, Portrait de Maître Eckhart (p. 149-155),
Maître Eckhart, Fragments (p. 156-173),
Giacomo Leopardi, Poèmes (p. 177-185),
n.s., Note sur Büchner (p. 187).
Trad. : Benjamin Crémieux (G. Leopardi), Bernard Groethuysen (Maître Eckhart), Annie Hervieu et Auguste Morel (T. Wyat).

Commerce, n° V, automne 1925 [232 p.]

Paul Valéry, ABC (p. 7-14),
Léon-Paul Fargue, Tumulte (p. 17-22),
Jean Paulhan, L’expérience du proverbe (p. 25-77),
Anonyme, Ra-Chrysalide (p. 81-85),
Anonyme, Nularpiartekak (p. 89-91),
Rudolf Kassner, Le lépreux (p. 95-122),
Francis Ponge, Poèmes (p. 125-126),
Archibald MacLeish, Poèmes (p. 128-131),
Jean Prévost, L’homme à la montre (p. 135-138),
André Beucler, Entreprises de féeries (p. 141-168),
Friedrich Hölderlin, Poèmes (p. 171-186),
Bernard Groethuysen, Documentation sur la folie de Hölderlin (p. 189-207),
Valery Larbaud, Notes sur Maurice Scève (p. 211-214),
Maurice Scève, Fragments de Microcosme (p. 215-223),
Valery Larbaud, Notes sur Maurice Scève (p. 225-231).
Trad. : Bernard Groethuysen (F. Hölderlin, R. Kassner [avec J. Paulhan]), Valery Larbaud (A. MacLeish), Jean Paulhan [avec B. Groethuysen] (R. Kassner).

Commerce, n° VI, hiver 1925 [208 p.]

Léon-Paul Fargue, Banalité (p. 7-12),
Edmond Teste, Extraits de son Log Book (p. 15-25),
Valery Larbaud, Le vain travail de voir divers pays (p. 29-79),
André Suarès, Saint-Juin de la Primevère (p. 83-122),
Charles Mauron, Poèmes (p. 125-137),
Hugo von Hofmannsthal, Voies et rencontres (p. 141-150),
Louis Massignon, Trois mystiques musulmans (p. 157-158),
José Ortega Y Gasset, Mort et résurrection (p. 171-185),
Boris Pasternak, Poèmes (p. 189-192),
Ossipe Mandelstam, 1er janvier 1924 (p. 195-199),
Henri Hoppenot, Traversée de la ville (p. 203-208).
Trad. : Hélène Iswolsky (B. Pasternak, O. Mandelstam).

— 1926 —

Commerce, n° VII, printemps 1926 [200 p.]

Léon-Paul Fargue, Esquisses pour un paradis (p. 5-33),
Valery Larbaud, Ecrit dans une cabine du sud-express (p. 37-57),
Jules Supervielle, Poème (p. 61),
Antonin Artaud, Fragments d’un journal d’enfer… (p. 65-79),
Roger Vitrac, Le goût du sang (p. 83-111),
Edith Sitwell, Poème (p. 114-123),
Vincenzo Cardarelli, Prologues (p. 127-143),
Roger Fry, Moustiques (p. 147-154),
A.S. Pouchkine, Le maure de Pierre le Grand (p. 157-200).
Trad. : Joseph Baruzzi (V. Cardarelli), Hélène Iswolsky (Pouchkine), Charles Mauron (R. Fry).

Commerce, n° VIII, été 1926 [204 p.]

Paul Valéry, Au sujet des Lettres Persanes (p. 7-27),
Valery Larbaud, Rues et visages de Paris (p. 31-60),
Max Jacob, Poèmes (p. 63-71),
René Guilleré, Dans les Espagnes arbitraires (p. 75-79),
Marcel Jouhandeau, Léda (p. 83-124),
Emilio Cecchi, Aquarium. Kaléidoscope (p. 127-133 / 137-147),
Le Père François (E. Binet), Deux extraits de l’essai des merveilles de nature et des plus nobles artifices (p. 151-166),
Jacques Rivière, 22-25 août 1914 (p. 169-204).
Trad. : Benjamin Crémieux (E. Cecchi), Valery Larbaud (E. Cecchi).

Commerce, n° IX, automne 1926 [194 p.]

Paul Claudel, Le poète et le shamisen (p. 7-40),
André Gide, Dindiki (p. 43-59),
Max Elskamp, Poèmes (p. 63-70),
Henry Michaux, Villes mouvantes (p. 73-84),
Pierre Drieu La Rochelle, Le jeune européen (p. 87-104),
Rudolf Kassner, Des éléments de la grandeur humaine (p. 107-170),
Antoine Héroët, Complainte d’une dame surprise nouvellement d’amour (p. 173-183),
Valery Larbaud, Quelques notes sur Antoine Héroët (p. 184-194).
Trad. : Princesse Alexandre de la Tour et Taxis [en réalité Bernard Groethuysen et Jean Paulhan] (R. Kassner).

Commerce, n° X, hiver 1926 [200 p.]

Friedrich Nietzsche, Le drame musical grec (p. 6-45),
Max Oelher, Note (p. 46),
André Suarès, Variables (p. 49-87),
Virginia Woolf, Le temps passe (p. 91-133),
Paul Valéry, Oraison funèbre d’une fable (p. 137-142),
Bruno Barilli, Trois essais (p. 145-156),
Jules Supervielle, Oloron-Sainte-Marie (p. 159-164),
Léon-Paul Fargue, Second récit du naufrageur (p. 167-175),
Pierre de Lanux, Voix dans le vieux Louvre (p. 179-185),
***, Brûlement d’un hérétique (p. 189-200).
Trad. : Valery Larbaud (B. Barilli), Eugène Marsan (anonyme italien), Charles Mauron (V. Woolf), Marie Nebbia (B. Barilli), Jean Paulhan (F. Nietzsche).

— 1927 —

Commerce, n° XI, printemps 1927 [200 p.]

Paul Valéry, Essai sur Stendhal (à propos de Lucien Leuwen) (p. 7-69),
Léon-Paul Fargue, Trouvé dans des papiers de famille (p. 73-131),
Valery Larbaud, Sur le rebut (p. 135-146),
Bernard Groethuysen, Essai sur la pensée de Saint Augustin (p. 149-160),
Henri Hertz, Préparatifs de création (p. 163-180),
Pierre Jean Jouve, Quatre fleurs (p. 183-186),
René Guilleré, Sainte Russie (p. 189-197).

Commerce, n° XII, été 1927 [236 p.]

Léon-Paul Fargue, La drogue (p. 7-20),
Giuseppe Ungaretti, Notes pour une poésie (p. 22-41),
Archibald MacLeish, Poèmes (p. 44-51),
Charles Mauron, Poèmes (p. 55-74),
Franz Hellens, Indications peu salutaires (p. 77-92),
André Malraux, Le voyage aux îles fortunées (p. 95-131),
Henri Michaux, L’époque des illuminés (p. 135-141),
Ricardo Bachelli, Trois divinités sur les Apennins (p. 145-151),
Rudolf Kassner, Introduction à Kierkegaard (p. 155-164),
Sören Kierkegaard, Fragments d’un journal (p. 165-202),
Michel Psellos, Deux épisodes du règne de Constantin IX (p. 205-233).
Trad. : Valery Larbaud (R. Bachelli, A. MacLeish), Emile Renauld (M. Psellos).

Commerce, n° XIII, automne 1927 [196 p.]

Friedrich Nietzsche, Socrate et la tragédie (p. 6-43),
Max Oehler, Note (p. 44),
Paul Valéry, Sur Bossuet (p. 47-50),
Léon-Paul Fargue, L’exil (p. 53-57),
Valery Larbaud, Le miroir du café Marchesi (p. 61-76),
André Breton, Nadja (première partie) (p. 79-120),
Georges Neveux, Quelle ombre soulève votre main (p. 123-127),
Benjamin Péret, La brebis galante (p. 131-170),
Liam O’Flaherty, Barbara la Rouge (p. 173-193).
Trad. : Valery Larbaud (L. O’Flaherty), Jean Paulhan (F. Nietzsche).

Commerce, n° XIV, hiver 1927 [228 p.]

Thomas Hardy, Abattage d’un arbre (p. 6-9),
Edgar Poe, Quelques fragments des Marginalia (annotés par Paul Valéry) (p. 12-41),
Georges Ribemont-Dessaignes, L’évasion (p. 45-78),
Marcel Jouhandeau, Le marié de village (p. 81-138),
Giuseppe Ungaretti, Note sur Leopardi (p. 141-146),
Leopardi, Pensées (p. 147-180),
Léon-Paul Fargue, Esquisses pour un paradis (fin) (p. 183-228).
Trad. : Giuseppe Ungaretti (G. Léopardi), Paul Valéry (T. Hardy, E.A. Poe).

— 1928 —

Commerce, n° XV, printemps 1928 [210 p.]

T.S. Eliot, Perch'’io non spero… (p. 6-11),
André Suarès, Valeurs (p. 15-58),
Paul Valéry, Préface au livre d’un Chinois (p. 61-77),
Cheng-Tcheng, Ma mère (p. 82-88),
Ricardo Güiraldes, Poèmes solitaires (p. 90-107),
Valery Larbaud, Deux artistes lyriques (p. 111-136),
Jules Supervielle, La Pampa aux yeux clos (p. 139-181),
Léon-Paul Fargue, Bruits de café (p. 185-209).

Commerce, n° XVI, été 1928 [210 p.]

Léon-Paul Fargue, Souvenirs d’un fantôme, fragments (p. 7-19),
Valery Larbaud, Actualité (p. 23-28),
Jean Paulhan, Sur un défaut de la pensée critique (p. 31-52),
Pouchkine, Le coup de feu (p. 55-81),
D.-S. Mirsky, Sur Pouchkine (p. 85-97),
T.-F. Powys, John Pardy et les vagues (p. 101-118),
Jean Giono, Colline (p. 121-210).
Trad. : André Gide et Jacques Schiffrin (A.S. Pouchkine), Charles Mauron (T.-F. Powys).

Commerce, n° XVII, automne 1928 [174 p.]

André Malraux, Introduction à la lettre du Prestre Jehan à l’Empereur de Rome (p. 7),
***, Lettre du Prestre Jehan à l’Empereur de Rome (texte établi par Louis Chevasson) (p. 9-24),
Valery Larbaud, Une nonnain (p. 27-70),
Federico Garcia Lorca, Le martyre de sainte Eulalie (p. 73-78),
Liam O’Flaherty, L’aviron (p. 81-93),
Rudolf Kassner, La chimère (p. 97-136),
Marcel Jouhandeau, La Bosco. Léocadie. Pierre l’aveugle (p. 139-174).
Trad. : Bernard Groethuysen et Jean Paulhan (R. Kassner), Valery Larbaud (L. O’Flaherty), Jules Supervielle (F. Garcia Lorca).

Commerce, n° XVIII, hiver 1928 [256 p.]

André Gide, Montaigne (p. 7-48),
Léon-Paul Fargue, Vieille France (p. 51-66),
Roy Campbell, Poèmes (p. 68-85),
Valery Larbaud, Note sur Nathaniel Hawthorne (p. 89-98),
Nathaniel Hawthorne, Idées et germes de nouvelles (p. 101-111),
Georges Limbour, Le cheval de Venise (p. 115-149),
Paul Valéry, Léonard et les philosophes (p. 153-205),
Marquis de Nointel, Dépêches d’un ambassadeur de France au XVIIe siècle (documents inédits) (p. 209-256).
Trad. : Valery Larbaud (N. Hawthorne), Georges Limbour (R. Campbell).

— 1929 —

Commerce, n° XIX, printemps 1929 [230 p.]

Paul Claudel, Conversations dans le Loir-et-Cher (p. 7-81),
Jean Paulhan, Les gardiens (p. 85-96),
Léon-Paul Fargue, Signaux (p. 99-103),
André Suarès, Voyage du Condottière (p. 107-200),
Bruno Barilli, Vieille Parme (p. 203-230).
Trad. : Valery Larbaud (B. Barilli).

Commerce, n° XX, été 1929 [216 p.]

Hugo von Hofmmansthal, Émancipation du lyrisme français (p. 7-11),
Paul Valéry, Littérature (p. 15-65),
Alfonso Reyes, Les herbes du Tarahumara (p. 68-77),
Georges Ribemont-Dessaignes, Première épître aux directeurs (p. 81-105),
Jérôme Cardan, Fragments (p. 109-148),
Bernard Groethuysen, Notes sur Jérôme Cardan (p. 149-150),
Vasily Vasilievich Rozanov, L’Apocalypse de notre temps (p. 153-213).
Trad. : Hugo von Hofmmansthal et Alexis Léger (H. von Hofmmansthal), Valery Larbaud (A. Reyes), V. Pozner et Boris de Schoelzer (V.V. Rozanov).

Commerce, n° XXI, automne 1929 [224 p.]

Paul Claudel, Le livre de Christophe Colomb (p. 7-98),
T.-S. Eliot, Som de l’Escalina (p. 100-103),
Valery Larbaud, Le patron des traducteurs (p. 107-184),
Valery Larbaud, Note sur Sir Thomas Browne (p. 187-188),
S.T. Coleridge, Opinions sur Sir Thomas Browne (p. 189-195),
Sir Thomas Browne, Chapitre V de "Hydriotaphia" (p. 197-215),
Léon-Paul Fargues, Mimes (p. 219-223).
Trad. : Valery Larbaud (S.T. Coleridge, T. Browne), Jean de Menasce (T.S. Eliot).

Commerce, n° XXII, hiver 1929 [246 p.]

Morven Le Gaëlique, Poèmes (p. 7-43),
Michel Yell, Le déserteur (p. 47-107),
Henri Michaux, Le fils du Macrocéphale (p. 111-123),
André Suarès, Fiorenza (p. 127-196),
Paul Valéry, Petite préface aux poésies de T'Au Yuan Ming (p. 199-209),
T'Au Yuan Ming, Oraison funèbre sur sa mort (p. 211-214),
Rudolf Kassner, Le Christ et l’Âme du monde (p. 217-245).
Trad. : Jean Paulhan (R. Kassner), Liang Tsong Taï (T’Au Yuan Ming).
Note(s) : Comporte un Index des années 1924-1928.

— 1930 —

Commerce, n° XXIII, printemps 1930 [260 p.]

Valery Larbaud, Trois belles mendiantes (p. 7-30),
Henri Bosco, Dans les petits pays de Provence (p. 33-47),
Georges Ribemont-Dessaignes, Au delà du pouvoir (p. 51-92),
Marcel Jouhandeau, Le cadavre enlevé (p. 95-191),
Richard Aldington, Le cœur mangé (p. 165-189),
Jean Paulhan, Sur une poésie obscure (p. 193-260).
Trad. : André Beucler et Henry Church (R. Aldington).

Commerce, n° XXIV, été 1930 [196 p.]

Paul Valéry, Moralités (p. 7-66),
René Daumal, Poèmes (p. 69-98),
Valery Larbaud, Du sel ou du sable (p. 101-118),
Ossipe Mandelstam, Le timbre égyptien (p. 121-168),
Paul Petit, Avant-propos (p. 171-173),
*** (Anonymes [École bouddhiste zen]), "Les dix étapes dans l’art de garder la vache" (p. 175-194).
Trad. : Georges Limbour et D.S. Mirsky (O. Mandelstam), Paul Petit (Anonymes [École bouddhiste zen]).

Commerce, n° XXV, automne 1930 [200 p.]

André Gide, Œdipe (p. 7-83),
Léon-Paul Fargue, Une violette noire (p. 87-90),
Benjamin Fondane, Ulysse (p. 93-111),
Louis Brauquier, Panama (p. 115-122),
Jean Follain, Poèmes (p. 125-141),
Henri Michaux, Un certain plume (p. 145-161),
George Meredith, Amour moderne (p. 167-200).
Trad. : Gilbert de Voisins (G. Meredith).

Commerce, n° XXVI, hiver 1930 [216 p.]

Paul Valéry, Allocution (p. 7-16),
Marcel Jouhandeau, Tite-le-Long (p. 19-124),
Léon-Paul Fargue, D’un porte-plume à un aimant (p. 127-130),
Georges Schéhadé, Poèmes (p. 133-143),
Georges Ribemont-Dessaignes, Deuxième épître aux sereins et même aux rossignols (p. 147-181),
Franz Kafka, Récit (p. 185-211).
Trad. : Alexandre Vialatte (F. Kafka).

— 1931 —

Commerce, n° XXVII, printemps 1931 [186 p.]

Paul Valéry, Amphion (p. 6-50),
André Delons, Poèmes (p. 53-58),
Joë Bousquet, L’ombre d’une ombre (p. 61-73),
Jean Schlumberger, Note (p. 77-78),
***, Un miracle de Notre-Dame (p. 79-139),
Bernard Groethuysen, Note sur Büchner (p. 143-144),
Georg Büchner, Woyzeck (p. 145-186).
Trad. : Jeanne Bucher, Bernard Groethuysen et Jean Paulhan (G. Büchner), Jean Schlumberger (Anonyme).

Commerce, n° XXVIII, été 1931 [230 p.]

Paul Claudel, Les cinq premières plaies d’Égypte (p. 7-39),
Jacques Prévert, Tentative de description d’un dîner de têtes à Paris-France (p. 43-61),
Georges Ribemont-Dessaignes, Faust (p. 65-164),
Robert Desnos, Siramour (p. 167-196),
Rudolf Kassner, L’individu et l’homme collectif (p. 199-229).
Trad. : Jacques Decour (R. Kassner).

— 1932 —

Commerce, n° XXIX, printemps 1932 [198 p.]

Paul Valéry, Réponse (p. 7-14),
Valery Larbaud, Le vaisseau de Thésée (p. 17-78),
T.S. Eliot, Difficultés d’un homme d’état (p. 80-87),
Georges Garampon, Réveil du début de l’été (p. 91-98),
Henri Michaux, Nous autres (p. 101-102),
Georges Roditi, L’abdication au matin (p. 105-107),
William Faulkner, Une rose pour Émilie (p. 111-137),
Bernard Groethuysen, Introduction et présentation de Sinica, Récits de missionnaires Jésuites (p. 141-144),
Anonyme, Sinica. Récits de missionnaires Jésuites (p. 147-197),
Bernard Groethuysen, Note (p. 198).
Trad. : Maurice-Edgar Coindreau (W. Faulkner), Georges Limbour (T.S. Eliot).