Nadja, un itinéraire surréaliste

André Breton   Robert Desnos   Louis Aragon   Max Ernst   Georges Braque   

Publikart, Stanislas Claude, 25 avril 2022

Après une exposition consacrée à l’héroïne de Flaubert Salammbô en 2021, c’est au tour de la Nadja d’André Breton d’être mise à l’honneur (...).Le thème des Héroïnes est parfait pour cette Nadja, figure tutélaire du célèbre livre d’André Breton. Elle est mise à l’honneur pour comprendre une époque charnière du surréalisme et mieux savoir qui elle était.

Une Nadja pas si mystérieuse

C’est après une rencontre décisive de l’écrivain avec Léona Delcourt que Nadja est née dans son esprit. Celle qui se surnommait elle-même Nadja l’a suffisamment marqué pour pousser André Breton à en faire un récit autobiographique narrant les 9 jours passés avec elle. Entre passion et rencontres, l’aventure est née pour marquer durablement la littérature du xxe siècle. L’exposition proposée à la Rmn Rouen Normandie propose un itinéraire composé d’images répondant à l’objectif anti-littéraire d’André Breton. Des reproductions d’œuvres de Max Ernst et de Georges Braque, des photographies de Man Ray et de Jacques André Boiffard, des objets symboliques comme la paire de gants en bronze offert par Lise Deharme côtoient des portraits de Desnos, Aragon, Péret et Breton pour proposer une promenade surréaliste aux visiteurs. Le parcours de l’exposition met en valeur les grandes thématiques du mouvement surréaliste, le rêve, l’inconscient, l’objet trouvé, le hasard objectif, la rencontre, Paris, l’apparente étrangeté des arts anciens ou des arts non occidentaux. L’exposition Nadja un itinéraire surréaliste n’est que la première étape d’un long défilé d’expositions commémoratives consacrées au surréalisme à se tenir jusqu’à l’année de ses 100 ans en 2024.

La Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie (et plus particulièrement le Musée des Beaux-Arts de Rouen) propose un beau parcours pour mieux cerner une époque où la Normandie a joué un vrai rôle dans l’inspiration des artistes surréalistes, entre le manoir de Varengeville-sur-mer et les demeures de ses compagnons.


Article original