aller directement au contenu principal
Placeholder

René Drouin

René Drouin est né à Pantin en 1905 et a été un élève de l'École spéciale d'architecture. En 1930, à l'âge de 25 ans, il devient dessinateur de mobilier contemporain. Il inaugure une première galerie d'art qui, au départ, est plutôt destinée à l'Art décoratif, en relation avec Leo Castelli, un marchand d'art qui fuit alors l'Italie fasciste parce qu'il est juif. Pour des raisons semblables, Castelli quittera la France et partira pour New York en 1940.

Entre 1940 et 1960, la galerie de René Drouin va accueillir des artistes qui vont devenir majeurs dans l'histoire de l'abstraction. René Drouin va présenter des « classiques », Kandinsky, par exemple. À plusieurs reprises, avec une grande liberté, il exposera des artistes que l'on peut alors qualifier de marginaux ; pour la rédaction des catalogues, il n'hésite pas à inviter des écrivains, eux aussi majeurs, des poètes et de jeunes critiques d'art. Ainsi, Jean-Paul Sartre signe le catalogue de l'exposition de Wols en 1943. Du même artiste, le catalogue de 1945 porte un texte de Camille Bryen, lui aussi peintre. La première exposition de Jean Fautrier voit le jour en 1943. La proximité et les échanges avec les écrivains viennent nourrir le parcours artistique enthousiaste de René Drouin, en train de se décliner avec certitude. C'est encore René Drouin qui organise la première exposition de Jean Dubuffet en 1944 : ses 200 dessins sont présentés par un texte de Jean Paulhan, qui publiera, en 1962, « Fautrier l'enragé » et inaugure le terme et la pensée de « L'art informel ».


Ressources

Galerie René Drouin, Paris - databnf

Galerie René Drouin, Paris - idRef

René Drouin, un éditeur d'art, un découvreur dans le marché de l'art parisien
Table-ronde Laurence Imbernon, Jean-Claude Drouin, Nicole Marchand Zanartu, Claire Paulhan


Correspondance : René Drouin & Jean Paulhan, 1953


Textes parus dans la NRF

Les textes qui suivent, publiés dans La Nouvelle Revue Française, sont regroupés en quatre grands ensembles, les textes de René Drouin, les notes et chroniques de l'auteur, les textes sur l'auteur et enfin, s'ils existent, les textes traduits par l'auteur.


Textes sur René Drouin

Ces textes peuvent être des études thématiques sur l'auteur, des correspondances, des notes de lecture d'ouvrages de l'auteur ou sur l'auteur, ou des entretiens menés par lui.

  1. Henri Michaux (Galerie René Drouin), par René de Solier, 1956-07-01, Notes : les arts. À travers les expositions
  2. Hauts-Reliefs, par Pierre Bettencourt (Galerie René Drouin), par Henri Michaux, 1957-01-01, Notes : les arts

Répartition temporelle des textes parus dans la NRf (1908—1968)

On trouvera représenté ici la répartition des textes dans le temps, réunis dans les quatre catégories précédemment définies : Textes, Notes, Traductions, Textes sur la personne.