Affiche de l'exposition Félix Fénéon, Les arts lointains, au Musée du quai Branly à Paris

Félix Fénéon. Les arts lointains

du 28 mai 2019 au 29 septembre 2019

Lien vers l'exposition

Félix Fénéon

Anarchiste, critique d’art, éditeur, directeur de galerie, collectionneur passionné... Portrait en deux chapitres de Félix Fénéon, personnalité hors du commun et découvreur de talents, aux musées d'Orsay et de l’Orangerie et au musée du quai Branly - Jacques Chirac.

Les musées d’Orsay et de l’Orangerie, le musée du quai Branly - Jacques Chirac et The Museum of Modern Art, New York, rendent pour la première fois hommage à Félix Fénéon (1861-1944), acteur majeur du monde artistique de la fin du XIXe siècle et du tournant du XXe siècle. Anarchiste, directeur de revues, marchand d’art, prodigieux collectionneur, Fénéon a défendu une vision décloisonnée de la création au moment du basculement de l’art vers la modernité et œuvré pour la reconnaissance des arts extra-occidentaux.

Auteur en 1920 du vibrant plaidoyer « Seront-ils admis au Louvre ? », il interroge, dans un article qui deviendra l’un des textes fondateurs du musée du quai Branly – Jacques Chirac, le statut des « arts lointains », soixante-dix ans avant le manifeste de Jacques Kerchache. Un engagement qui va de pair avec le développement d’une extraordinaire collection personnelle où figure, auprès de toiles de ses amis Seurat, Vuillard, Toulouse-Lautrec, Braque, Matisse ou Modigliani, l’un des plus importants ensembles d’arts d’Afrique et d’Océanie de l’époque – comptant en son sein la statue Fang Mabea. Voici une collection de référence, dont le rayonnement mondial et l’influence sur l’avant-garde artistique des années 30 ne sont plus à démontrer.

Le deuxième volet de l'exposition s’intitulera « Félix Fénéon (1861-1944). Les temps nouveaux, de Seurat à Matisse » et sera présenté au musée de l’Orangerie du 16 octobre 2019 au 27 janvier 2020. Il montrera les différentes facettes de ce personnage singulier, au physique de quaker et à l’humour pince-sans-rire, qui sut concilier carrière de fonctionnaire modèle, engagement artistique et convictions anarchistes.

Exposition organisée par le musée du quai Branly - Jacques Chirac, Paris, les musées d’Orsay et de l’Orangerie, Paris et The Museum of Modern Art, New York.


Catalogue de l'exposition

Critique d'art, collectionneur, anarchiste, mais aussi éditeur et directeur de galerie, Félix Fénéon (1861-1944) n'aura de cesse de défendre une vision décloisonnée de la création au moment du basculement de l'art vers la modernité. Soutien inconditionnel du néo-impressionnisme, découvreur de Seurat, directeur artistique de la galerie Bernheim-Jeune, défendant le fauvisme, le futurisme et Matisse, il fut aussi un des premiers collectionneurs d'art africain et océanien. Son enquête Seront-ils admis au Louvre ? qui interroge le statut des sculptures et objets d'art premiers est un véritable plaidoyer pour les "arts lointains". Aucune exposition n'avait encore rendu hommage à Félix Fénéon qui cultivait le goût de la discrétion. Cet ouvrage, à travers des extraits de ses écrits et une sélection d'œuvres majeures qu'il a collectionnées et défendues, témoigne de son engagement et montre la pertinence de l'œil et des choix de ce personnage singulier.

Descriptif
Catalogue d'exposition Collectif - 2019 18 × 25,4 cm - 320 p. - Français - 39,90 €

Coédition musées d’Orsay et de l’Orangerie, musée du quai Branly – Jacques Chirac, éditions RMN-GP


Présentation de l'exposition - vidéo

Félix Fénéon. Les arts lointains - Musée du Quai Branly, 2020 - Philippe Pelletier - vidéo

Page de l'institution