Portrait de Monique Saint-Hélier

Monique Saint-Hélier

Berthe Eimann (épouse Briod), dite Monique Saint-Hélier, née à La Chaux-de-Fonds le 2 septembre 1895, et morte à Chambines dans la commune de Pacy-sur-Eure le 9 mars 1955, est une femme de lettres suisse romande.


Ressources

Monique Saint-Hélier, la vie et l'écriture dans Paris occupé


Correspondance : Monique Saint-Hélier & Jean Paulhan, 1941-1955


Bibliographie des textes parus dans la NRF

Les textes qui suivent, publiés dans La Nouvelle Revue Française, sont regroupés en quatre grands ensembles, les textes de Monique Saint-Hélier, les notes et chroniques de l'auteur, les textes sur l'auteur et enfin, s'ils existent, les textes traduits par l'auteur.


Textes sur Monique Saint-Hélier

Ces textes peuvent être des études thématiques sur l'auteur, des correspondances, des notes de lecture d'ouvrages de l'auteur ou sur l'auteur, ou des entretiens menés par lui.

  1. À Rilke pour Noël, par Monique Saint-Hélier (Éd. du Chandelier), par Marcel Arland, 1928-05-01, Revue des livres
  2. Les Rois Mages, par Monique Saint-Hélier (Éd. du Chandelier), par Marcel Arland, 1928-05-01, Revue des livres
  3. Bois-Mort, par Monique Saint-Hélier, par Marcel Arland, 1935-01-01, Chronique des romans
  4. Monique Saint-Hélier, par Dominique Aury, 1955-04-01, Notes

Répartition temporelle des textes parus dans la NRf (1908—1968)

On trouvera représenté ici la répartition des textes dans le temps, réunis dans les quatre catégories précédemment définies : Textes, Notes, Traductions, Textes sur la personne.