Zao Wou-Ki à l’Hôtel de Caumont d’Aix-en-Provence

Zao Wou-Ki   Henri Michaux   Paul Klee   Henri Matisse   

Connaissance des Arts, Guy Boyer, 20 juillet 2021

L'Hôtel de Caumont-Centre d'art, à Aix-en-Provence, met en lumière jusqu'au 10 octobre, l'œuvre Zao Wou-Ki avec l'exposition « Il ne fait jamais nuit », qui regroupe près de 80 œuvres de l'artiste, de 1935 à 2009.

Voici déjà notre dernier rendez-vous avant l’été ! Si vos pas vous conduisent vers le Sud, ne manquez pas la très jolie sélection de l’œuvre de Zao Wou-Ki à l’Hôtel de Caumont. Ce n’est pas une rétrospective de l’œuvre de l’artiste chinois, comme Paris l’a montée il y a quelque temps au Musée d’Art Moderne, mais une relecture de son travail à travers l’importance de la lumière – un thème très important qu’il a développé de diverses manières, depuis son arrivée à Paris en 1948, jusqu’à ses périodes de souffrance et de deuil, en passant par sa rencontre avec Henri Michaux.

Entre estampe extrême-orientale et abstraction gestuelle Arrivé à Paris en 1948, le jeune artiste, formé à l’école des Beaux-Arts de Hangzhou et admirateur de Cézanne et de la peinture européenne, a su trouver alors un équilibre entre la liberté maîtrisée de l’estampe extrême-orientale et l’abstraction gestuelle alors en vogue. L’exposition est passionnante pour ses va-et-vient entre détails et aplats, nuances et all over, saturation des couleurs et noirs et blancs des lavis d’encre.

Le premier moment fort est la salle rappelant ses séjours à Ibiza auprès de Josep-Lluís Sert, l’architecte de la Fondation Maeght, d’étoiles d’un bleu intense dans lequel on aimerait véritablement se plonger. Le deuxième choc est devant l’hommage à Henri Matisse, que Françoise Marquet-Zao vient d’offrir au musée d’art moderne de Paris. Ce sont quatre bandes verticales de couleur qui peuvent soutenir la comparaison avec la minimaliste Fenêtre à Collioure, du grand Matisse.

L’exposition Zao Wou-Ki « Il ne fait jamais nuit » a lieu à l’Hôtel de Caumont-Centre d’art d’Aix-en-Provence jusqu’au 10 octobre.


Exposition

Exposition Zao Wou-Ki, "Il ne fait jamais nuit"


Article original